Extrait du T.U. n° 68 de l’exercice 1963 1964

 La vie à lécole

Scission des Ecoles Normales

Depuis quelques semaines, la décision de séparer les écoles normales moyennes des écoles normales primaires a été mise en application : le Ministre a nommé un nouveau directeur de l’école normale primaire et son choix s’est fixé sur Monsieur Ernest CARLIER.

M.CARLIER est bien connu à l’école normale, il y est arrivé pour fonder la section latine après la réforme de 1957. Depuis la formation du gouvernement Lefebvre-Spaak, il était attaché au Cabinet du Ministre des Affaires économiques, où il a joué un rôle important dans l’implantation d’industries nouvelles dans le Borinage et dans le Centre. Sa promotion vient couronner une belle carrière consacrée à la chose publique, soit comme professeur, soit comme économiste. Qu’il trouve ici les plus vives félicitations du Trait d’Union et des anciens de l’école en même temps que leurs souhaits chaleureux.

 La division des compétences est réglée comme suit :

Ecole normale primaire et primaire d’application. 

  • Directeur :                              M. Ernest CARLIER
  • Secrétaire-Econome :          M. Maurice DEMOUSTIER
  • Instituteur en chef :             M. Yvon JONAS
  • Secrétaire :                            M. Jacques BERLEMONT

Ecole normale moyenne, école moyenne d’application, centre expérimental pour paralysés cérébraux, internat. 

  • Directeur :                             M. Franz NISOL
  • Sous-Directeur :                   M. Maurice GAIE
  • Econome :                             M. Maurice   CHEVALIER
  • Secrétaire :                           M. Jean NICAISE

La bibliothèque reste centralisée comme par le passé et M. René STIMANNE continue à la diriger avec la compétence que tout le monde s’accorde à lui reconnaître, en collaboration étroite avec M. Marc Descamps, bibliothécaire de l’Ecole normale primaire. Les relations de l’école avec le Cercle des anciens sont toujours assurées par M. le Sous-Directeur GAIE.

           La mesure que le Ministre de l’ Education Nationale vient de prendre ne peut que favoriser l’essor de notre école : elle permet aux directions de mieux ménager leur travail et d’étudier de plus près les multiples problèmes que posent mille cent cinquante élèves et une variété extraordinaire de disciplines.

Le Trait d’ Union.