Extrait tiré du T.U. N°2 de 1960

2 AMICALE en 1960 (Rapport du Secrétaire)IMG_0014

Quoi qu’on en dise. L’Amicale n’est nullement en sommeil, elle se porte très bien.

Les quelque 13.000 Frs qui nous furent remis par l’ancien comité, il y a huit ans, ont fait de nombreux petits, notre trésorier

Félix VAN BEVER vous le dira tantôt.

Nous atteignons actuellement 1122 membres – avec les élèves – au lieu des deux cents à la même époque.

Que voulez-vous de mieux?

C’est un sommeil productif.

3 LE TRAIT D’UNION

Que dire de la revue!

Ce que je dis tous les ans… mais l’appel lancé, réitéré, rabâché, n’améliore nullement la situation… et je reste gros gens comme devant.

Vous recevez la revue avec un retard d’un an… d’accord. Et de ce fait, « les nouvelles ne sont plus « fraîches », c’est un scandale, m’écrit tous les deux mois, un régent de la région de C… mais élève et actuellement professeur, je n’ai jamais reçu d’articles de cet Ancien !… ».

Que voulez-vous que je fasse?

A l’école, on me dit : « Ce n’est pas une revue des Anciens, on n’y trouve jamais rien venant d’eux, sinon quelques articles d’Anciens attachés à l’établissement ».

A l’extérieur, on me demande : « Et le Trait d’Union, il est mort et enterré ? ».

« Faisons tous notre mea culpa… mais ne tirons pas sur le pianiste ».

Les trois derniers numéros comptent 80 pages, 56 pages et celui que vous avez reçu hier, 44 pages. Celui que vous recevrez demain quelques dizaines de pages en moins et le premier numéro de 1960 «quelques feuilles à cigarettes ».

Des articles qui me furent remis en janvier 1960 ont paru dans les numéros de 1959.

Des solutions, je vous les laisse chercher, mais qu’elles soient efficaces et satisfaisantes.